Deux audacieuses évasions de la province de Hamgyŏng du Nord

Choi Song Min  |  2015-09-04 11:56

Deux familles du comté de Musan, dans la province de Hamgyŏng du Nord, sont récemment parvenues à fuir la Corée du Nord en dépit du renforcement des contrôles opérés à la frontière et des ordres stricts de lutter contre ce type d'incidents à l'approche de l'événement majeur que constitue l'anniversaire du parti, prévu en octobre, a appris Daily NK.

"Au début du mois dernier, soit à peine un mois après que Kim Jong Un eut ordonné de s'assurer que pas le moindre incident ne se produise durant la période des 100 jours précédant le 70ème anniversaire de la fondation du parti, deux familles, comportant huit personnes au total, se sont enfuies, occasionnant une panique au sein des gardes-frontières", a révélé à Daily NK mercredi une source de ladite province.

Cet incident est considéré comme une "incident politique majeur" par les gardes-frontières, ainsi que par les unités de sécurité et de sûreté de l'armée. En dépit de recherches massives, aucun des transfuges n'a pu être retrouvé, a déclaré la source. Daily NK a corroboré cette information avec une autre source de la même province.

Cette évasion constitue un souci d'importance, compte tenu des ordres de Kim Jong Un de traiter le moindre incident comme un "cas politique", a ajouté la source. "Le lendemain de l'évasion, Kim Jong Un a ordonné de boucler au barbelé les frontières du comté de Musan situées le long du fleuve Tumen, ce qui a entraîné des tensions", a déclaré la source.

"Via les douanes, l'unité de sécurité située à Musan a demandé aux forces de police chinoises de lancer des recherches, mais celles-ci n'ont encore rien donné." Les officiels de la Sécurité pensent que l'évasion a été permise grâce à l'aide de Sud-Coréens que les deux familles connaissaient, étant donné le fait qu'elles sont parvenues à fuir ensemble, selon la source. Cette dernière a ajouté que les autorités se tournent les pouces, car elles savent très bien que les "fugitifs" sont probablement en route pour la Corée du Sud, évitant ainsi le risque de s'attarder en Chine.

"Afin de renforcer le caractère hermétique de la frontière, les gardes-frontières doivent mettre un terme à leur entraînement estival actuellement en cours, et commencer à installer les barrières dans les zones autres que celles déjà bouclées car connues pour être des points de passage privilégiés" a déclaré la source. "L'ordre vient du dirigeant lui-même, donc il est très probable que les sociétés d'État sous contrôle militaire soient mobilisées pour fournir ciment, acier, et fil barbelé."

La source a ajouté que prendre le risque de fuir le pays alors qu'on sait qu'en cas de capture, tous les membres de la famille seront éliminés, est le signe que les gens ne se font plus aucune illusion quant à l'avenir du leadership de Kim Jong Un. De façon prévisible, "cet incident a conduit à une surveillance renforcée des familles de transfuges, lesquelles familles vivent déjà sur le fil du rasoir. Les agents de la Sécurité et de la Sûreté se présentent à leur domicile continuellement et leur demandent s'ils sont en contact avec le Sud", a conclu la source.

*Traduit par Hugues M.

 
Advertisements, links with an http address and inappropriate language will be deleted.

2017.08.04
Won Pyongyang Sinuiju Hyesan
Exchange Rate 8,130 8,110 8,125
Rice Price 5,770 5,740 5,800