Les citoyens pondèrent les vux du Nouvel An

Kang Mi Jin  |  2016-01-14 11:33

Dans ses vux de Nouvel An, Kim Jong Un a insisté sur le développement économique et diverses autres politiques ayant pour objectif affiché daméliorer les conditions de vie de la population. Il a néanmoins omis dévoquer la question nucléaire, un détail qui a suscité beaucoup dattention et danalyse au niveau international. Les réactions des citoyens, cependant, ont correspondu à ce quelles étaient les années passées : peu enthousiastes, et généralement critiques de lexercice, vu comme nétant rien de moins quun « geste symbolique digne daucune considération », a révélé une source nord-coréenne.

 

Le 4 janvier, un journaliste du Daily NK sest entretenu avec une source de la province du Hamgyŏng du Nord, qui nous a dit que parmi les premières personnes de lannée mobilisées pour produire des engrais biologiques (y compris collecter les excréments), le discours a été qualifié de farce et dinutile. Beaucoup ont souligné que le discours de lan dernier avait insisté sur lagriculture, le bétail, et la pêche en tant que secteurs sur lesquels se focaliser afin daméliorer la qualité de vie du citoyen moyen, mais quon « attendait toujours de recevoir, ne serait-ce quune fois, du poisson ou du porc » de la part de lÉtat.

 

Des sources des provinces de Yanggang et de Hamgyŏng du Sud ont corroboré cette information. 

 

« En dépit du fait que « lamélioration des conditions de vie de la population » est évoqué systématiquement chaque année au cours des vux du Nouvel An, le régime continue de gaspiller son énergie dans le culte de la personnalité plutôt que de mettre en uvre des politiques qui permettraient daboutir à un impact tangible dans la vie des habitants », a indiqué la source, ajoutant qu « à la suite du discours de lan dernier, lÉtat a investi dans la construction de statues de Kim Il Sung et Kim Jong Il (plutôt que, par exemple, dans lentretien si nécessaire des infrastructures). »

 

Les Nord-Coréens, qui actuellement endurent une vague de froid, sont « fatigués de ces promesses vides ». Les plaintes sont nombreuses : « chaque année, nous devons produire plus de compost, et malgré tout, nous navons jamais reçu les provisions adéquates », soulignent des habitants à bout.

 

« Quand bien même le régime promet le développement économique, on continue de survivre grâce à nos propres efforts et sans réel soutien de la part de lÉtat », protestent certains, dont beaucoup se remémorent une époque différente.

 

« Kim Il Sung, lui, mettaient en uvre ses promesses, mais désormais, il ne sagit que de mots », est un sentiment qui lie les générations anciennes, selon la source.   

 

Beaucoup de citoyens contestent le fait que « les succès des efforts tendant au développement de la filière de la pêche » dont il a été fait référence dans les vux, puissent être attribués aux poissons pêchés dans locéan, lesquels y auraient de toute façon été pêchés ». Quant à labsence de mention du bétail cette année, « elle signifie que les efforts de développement de ce secteur (ainsi quévoqué lannée dernière), ont échoué. »

 

« De façon général, les réalisations actuelles font pale figure en comparaison de ce que lÉtat parvenait à accomplir dans les années 1980. Les gens ne croient pas dans le Parti et se focalisent plus sur la façon dassurer leur propre subsistance plutôt que de travailler dans lintérêt de la Nation. Cest la raison pour laquelle il est difficile daccomplir les buts fixés dans les vux du Nouvel An », a évoqué la source.

 

« Les gens racontent que même si le poisson est abondant, les militaires le gardent pour eux, les citoyens ne disposant que des jangmadang (les marchés) pour sapprovisionner. À loccasion des vux de cette année, il a été dit que « larôme irrésistible des océans et des fruits a apporté la joie au peuple », mais la seule personne qui, dans ce pays, mange autant de poisson et de fruits quelle le souhaite, cest Kim Jong Un. »

 

Par devant, les gens suivent, péniblement, adoptant des résolutions et promouvant les objectifs énoncés dans les vux. Par derrière cependant, les critiques sont monnaie courante, et la plupart des gens se contentent de faire le minimum exigé pour faire en sorte que leurs efforts soient convaincants, compte tenu du fait quils sont trop occupés par ailleurs à lutter pour leur propre vie pour sengager.

 

En dautres termes, ainsi que la exprimé la source, « pour le Nord-Coréen moyen, les vux du Nouvel An ne sont rien de moins quune routine effectuée au début de chaque année ; une tâche agaçante qui doit être subie. » 

 

*Traduit par Hugues M.

 
Advertisements, links with an http address and inappropriate language will be deleted.

2017.08.04
Won Pyongyang Sinuiju Hyesan
Exchange Rate 8,130 8,110 8,125
Rice Price 5,770 5,740 5,800